Terminé

Événements spéciaux

TRANSFIGURATION, UNE EXPÉRIENCE UNIQUE

samedi 12 novembre 2022 à 20 h 00

Salle J.-Antonio-Thompson

Transfiguration est un concert-expérience qui met en scène la harpiste trifluvienne Valérie Milot et le violoncelliste Stéphane Tétreault dans un environnement numérique cinématographique envoûtant. Une expérience totale est proposée au spectateur, tant visuelle qu’auditive. À travers une mise en scène où la musique se trouve transformée par le biais d’images projetées, la relation entre les deux musiciens évolue jusqu’à la transfiguration finale.

Au programme

Causerie

Valérie Milot

Harpe

Valérie Milot est une harpiste à l'âme rebelle qui se dévoue avec la même passion à ses rôles de concertiste, productrice, professeure et maman. Que ce soit dans la pure tradition de la musique classique ou par ses productions innovantes comme Orbis, Valérie sait rendre son art accessible.

Soliste recherchée, elle cumule les concerts avec des orchestres prestigieux au Canada et à l'étranger, comme l'Orchestre métropolitain de Montréal (Yannick Nézet-Séguin), ainsi que Les Violons du Roy (Bernard Labadie et Mathieu Lussier). La saison 2018-2019 marquera ses débuts comme soliste avec l'Orchestre symphonique de Montréal.

En plus d'avoir enregistré 8 albums sous étiquette Analekta, Valérie s'est forgé une solide réputation sur le web. Elle s'y distingue par des performances comme son interprétation de Die Moldau de Bedrich Smetana qui a récolté plus d'un million de vues sur YouTube. On l'y voit aussi à la harpe électrique dans une adaptation de Discipline du groupe de rock progressif légendaire King Crimson.

Reconnue par ses pairs et par le public, de nombreux prix jalonnent son parcours : Prix d'Europe 2008, Révélation de l'année Radio-Canada et Prix Jeune Soliste des Radios Francophones Publiques pour ne nommer que ceux-ci.

Professeure de harpe et de musique de chambre aux Conservatoires de Montréal et de Trois-Rivières, Valérie apprécie cet échange privilégié avec ses élèves qu'elle place au cœur de ses priorités.

Valérie joue aujourd'hui sur une des treize harpes « Apollonia » de Salvi existant dans le monde, gracieusement prêtée par l'entreprise Canimex de Drummondville, propriété du mécène Roger Dubois.

Stéphane Tétreault

Violoncelle

Récipiendaire d'innombrables prix et distinctions, Stéphane Tétreault a remporté le « 2018 Maureen Forrester Next Generation Award » en reconnaissance pour sa sensibilité, la maîtrise de son instrument et ses grandes qualités de communicateur. En 2015, il fut choisi dans la « Classe d'excellence de violoncelle » Gautier Capuçon de la Fondation Louis Vuitton et s'est vu remettre le « Career Development Award du Women's Musical Club » of Toronto. En 2013, il a reçu la toute première « Bourse de carrière Fernand-Lindsay » de la Fondation Père Lindsay de même que le « Prix Choquette-Symcox » des Jeunesses Musicales du Canada. Lauréat du Premier prix au Concours de l'Orchestre symphonique de Montréal Standard Life-OSM 2007, il a été nommé « Révélation Radio-Canada » en musique classique, « Découverte de l'année » au Prix Opus et « Personnalité de la semaine » par le quotidien La Presse.

Nommé premier soliste en résidence de l'Orchestre Métropolitain, Stéphane s'est produit entre autres avec Yannick Nézet-Séguin lors de la saison 2014-2015. En 2016, il fait ses débuts avec l'Orchestre symphonique de Philadelphie, sous la direction de Maestro Nézet-Séguin, et il se produit au prestigieux Gstaad Menuhin Festival en Suisse. Au cours de la saison 2017-18, il a pris part à la première tournée européenne de l'Orchestre Métropolitain avec maestro Nézet-Séguin et fait ses débuts avec le London Philharmonic Orchestra.

Stéphane a partagé la scène avec le célèbre violoniste et chef d'orchestre Maxim Vengerov, les pianistes Alexandre Tharaud, Jan Lisiecki, Charles Richard-Hamelin et John Lenehan ainsi qu'avec les chefs Michael Tilson Thomas, Paul McCreesh, John Storgårds, José-Luis Gomez, James Feddeck, Kensho Watanabe et bien d'autres. Il a aussi participé à de nombreuses classes de maître, notamment avec les violoncellistes Gautier Capuçon et Frans Helmerson.

Son premier album, sur étiquette Analekta, enregistré avec l'Orchestre symphonique de Québec sous la direction de Fabien Gabel s'est vu remettre le « Choix de l'éditeur » du prestigieux magazine Gramophone. En 2015, il signe un deuxième album, sur des œuvres de Haydn, Schubert et Brahms avec la pianiste Marie-Ève Scarfone qui se retrouve sur la liste des meilleurs albums de l'année « Critic's Choice 2016 » de Gramophone. En 2017, Stéphane se joint à la harpiste Valérie Milot et au violoniste Antoine pour produire un enregistrement consacré aux trios pour violon, violoncelle et harpe. Ses trois albums ont tous reçu des nominations dans la catégorie Album classique de l'année au Gala de l'ADISQ.

« La technique d'archet est immaculée et la maîtrise de l'harmonie et des contrastes omniprésents. » (Joanne Talbot, The Strad Magazine). « Le jeu est étonnamment mature, non seulement dans la technique, mais aussi la chaleur, l'éclat et la subtilité des couleurs et de l'inflexion.» (Geoffrey Norris, Gramophone). « Stéphane Tétreault est non seulement un technicien parfaitement accompli, mais encore, et surtout, un interprète de génie. » (Claude Gingras, La Presse)

Stéphane a étudié pendant plus de 10 ans sous la tutelle du regretté violoncelliste et chef d'orchestre Yuli Turovsky. Il est titulaire d'une maîtrise en interprétation à l'Université de Montréal.

Stéphane joue sur le violoncelle Stradivarius « Countess of Stainlein, Ex-Paganini » de 1707, qui lui est généreusement prêté par Madame Sophie Desmarais.