Grands concerts

SIBELIUS ET MENDELSSOHN : ENTRE ROMANCE ET TUMULTE

Complexité : Audacieux
Émotions :  Curieux Passionné

samedi 22 octobre 2022 à 20 h 00

Salle J.-Antonio-Thompson

Une vaste gamme d’émotions traversera le premier concert de la saison de l’OSTR ! Des tumultes de la passion d’une œuvre de Sibelius, en passant par la romance d’une des plus anciennes œuvres pour violon et orchestre du compositeur Vaughan-Williams portée par l’exceptionnelle violoniste Marie Bégin, à la féérie du célèbre Songe d’une nuit d’été de Shakespeare par Mendelssohn, la musique vous entraîne hors du temps et de l’espace avec des œuvres fascinantes et envoûtantes.

Au programme

Jean Sibelius

Pélléas et Mélisande, op. 46, extraits

Durée : 20 min

Ralph Vaughan-Williams

The Lark Ascending

Durée : 13 min

Ernest Chausson

Poème, op. 25

Durée : 16 min

Félix Mendelssohn

Le Songe d'une nuit d'été, extraits

Durée : 30 min

Causerie

Cocktail

Jean-Claude Picard

Premier chef invité

Le chef d’orchestre canadien Jean-Claude Picard est largement reconnu pour sa direction communicative et engageante, autant par ses pairs, la critique et le public. Il a été à la barre de deux saisons en tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières au Québec (2018 à 2021) et est toujours Chief Conductor du Scottish Ballet.

Suite au concert inaugural de Jean-Claude Picard au podium de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Le Nouvelliste écrit : « On n’a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression et maestro Jean-Claude Picard a magnifiquement saisi la sienne en conquérant indubitablement le public trifluvien. Le public a réservé des ovations bien senties au terme de chacune des deux parties de ce concert emballant qui a marqué de façon spectaculaire l’arrivée de Jean-Claude Picard à la direction d’un OSTR pimpant et plein de vie.»

Notons parmi ses engagements récents et futurs un retour aux podiums de l’Orchestre symphonique de Québec, Victoria Symphony, Royal Scottish National Orchestra et Symphony Nova Scotia ainsi que ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres de chambre du Luxembourg et de Genève, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens et un début très remarqué au Festival international d’Edimbourg avec Scottish Ballet. Ses débuts aux États-Unis, avec le Washington National Opera Orchestra, ainsi que des représentations au Spoleto Festival USA ont été annulés en raison de la situation actuelle. Une première visite au Royal Opera House de Londres et une quatrième invitation au Victoria Symphony étaient initialement prévues lors de la saison 2020-2021.

Jean-Claude a débuté sa carrière en étant nommé chef assistant du Royal Scottish National Orchestra. Deux ans plus tard, le RSNO annonça sa promotion au poste de chef associé, reflétant la précision de son travail et le lien significatif établi avec les musiciens de l’orchestre depuis le début de son mandat.

Pendant son mandat au RSNO, il tisse des liens étroits avec Scottish Ballet, la Compagnie nationale de danse d’Écosse et l’une des quatre principales Compagnies de ballet du Royaume-Uni. Ses premières invitations le voit diriger Casse-Noisette de Tchaïkovski, Cendrillon de Prokofiev ainsi que Le Sacre du Printemps et Le Baiser de la fée de Stravinski. Scottish Ballet annonça la nomination de Jean-Claude au poste de Chief Conductor en avril 2019.

Par ailleurs, Jean-Claude a travaillé de manière significative dans son pays natal en dirigeant des orchestres de premier plan tels que l’Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Victoria Symphony et le Symphony Nova Scotia ainsi que Les Grands Ballets Canadiens et I Musici. En tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, il a succèdé au chef d’orchestre réputé Jacques Lacombe.

En Europe, Jean-Claude fut invité ou réinvité aux podiums du Royal Scottish National Orchestra, Manchester Camerata, Scottish Ballet, City of Birmingham Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre symphonique de Porto Casa da Música, l’Orchestre symphonique de Leipzig, l’Orchestre de la ville de Pärnu et le Red Note Ensemble. Son premier enregistrement commercial avec le Royal Scottish National Orchestra fut chaleureusement accueilli par la presse.

Tout aussi à l’aise avec la musique contemporaine, il a créé et enregistré des œuvres de compositeurs canadiens et britanniques tels que Kelly-Marie Murphy, Dinuk Wijeratne, Ned Bigham, Peter Salem, Rory Boyle et Oliver Searle. Jean-Claude a également travaillé avec des solistes de renommée internationale tels que Nicola Benedetti, Vilde Frang, Xavier de Maistre, André Laplante, Kinan Azmeh, Boris Giltburg et Jacques Zoon et a été le chef assistant de Peter Oundjian, Thomas Søndergård, Valery Gergiev, Neeme Järvi, Sir Roger Norrington, Sir Andrew Davis, Stéphane Denève et Alexander Lazarev.

Pendant ses études, avec son maître Laurent Gay à la Haute École de Musique de Genève (Conservatoire Supérieur de Musique de Genève), il est sélectionné pour participer à des masterclasses internationales de haut niveau où il a l’occasion de se perfectionner auprès de David Zinman à Zürich, Kurt Masur à New York, Neeme Järvi, Paavo Järvi et Leonid Grin en Estonie et Jorma Panula à Porto. Suite à la masterclass avec Kurt Masur, il se voit décerner une Bourse Mendelssohn, lui permettant ainsi de poursuivre ses études avec Masur à sa résidence de Leipzig.

Avant de se consacrer entièrement à la direction, Jean-Claude fut un flûtiste recherché, jouant avec des orchestres tels que le Bergen Philharmonic Orchestra (Norvège), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève ainsi que les Violons du Roy, ce qui lui permis d’acquérir une riche expérience en tant que musicien d’orchestre, en se produisant entre autres au Carnegie Hall de New York, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles ainsi qu’au Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Jean-Claude a été boursier de la Fondation Jeunesses Musicales Canada, Fondation Wilfrid-Pelletier et Fondation Jean-Tanner (Suisse).

Marie Bégin

violon

Nommée par la CBC parmi les 30 jeunes musiciens les plus prometteurs du Canada en 2020, la violoniste canadienne Marie Bégin s’est produite en récital au Canada, aux États-Unis, en Europe, au Royaume-Uni et en Chine. Elle fut soliste pour le Stuttgart Chamber Orchestra, l'Orchestre du Centre National des Arts d'Ottawa, les Violons du Roy, le Club Musical de Québec, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre Symphonique de Drummondville, l’Orchestre Symphonique de l’Agora, entre autres. Elle est fréquemment invitée à se produire au sein de plusieurs ensembles réputés, notamment en tant que violon solo des Violons du Roy et violon solo du Hulencourt Soloist Chamber Orchestra, pour des concerts à Milan, à Bruxelles et en Espagne. Chambriste aguerrie, elle collabore avec des artistes de renom tels que Charles Richard-Hamelin, Andrew Wan, Stéphane Tétreault. Depuis 2018 elle est premier violon du Quatuor Saguenay (Alcan) et violon solo de l’Orchestre Symphonique du Saguenay-Lac-St-Jean. 

Elle forme un duo avec le pianiste Samuel Blanchette-Gagnon avec qui elle a enregistré un album paru en juin 2021 sous étiquette Atma Classique. L'album fait l'objet de critiques élogieuses depuis sa sortie.

 

Diplômée du Conservatoire de musique de Québec, elle étudie auprès de Andrée Azar, Jean Angers et Darren Lowe. Elle se perfectionne par la suite en Europe, notamment en Suisse avec le célèbre pédagogue Zakhar Bron, au sein de son académie, mais aussi à la Kronberg Academy, en Allemagne, ainsi qu'à l'Université Mozarteum, en Autriche. Elle reçoit les judicieux conseils et le support de plusieurs grands musiciens tels que Maxim Vengerov, Pierre Amoyal, Mauricio Fuks, Christian Tetzlaff, Augustin Dumay, Miriam Fried et Rodney Friend, parmi plusieurs autres.

 

Marie Bégin est sélectionnée parmi les 13 demi-finalistes 2021 du Shanghai Isaac Stern International Violin Competition. Elle a également jouée pour le légendaire Concours International de violon Wieniawski en Pologne. Elle remporte plusieurs prix lors du plusieurs concours, notamment le prix international ROTARY de la « Douja d’Or » remis par la Suisse, la France, l’Allemagne et l’Italie. Elle est boursière du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des Arts et des Lettres du Québec. Elle joue sur un magnifique instrument Carlo Bergonzi 1710-1715 gracieusement prêté par CANIMEX INC.

Maude Guérin

comédienne

MAUDE GUÉRIN a eu l’occasion de s’illustrer à maintes occasions que ce soit au Théâtre, à la télévision et au cinéma. Sur scène, en 2022, nous l’avons vu dans Long voyage vers la nuit (Théâtre du Rideau Vert). En 2018, Le songe d’une nuit d’été (Théâtre Denise-Pelletier). En 2016-2017 elle joue dans Vu du pont (TNM), Manifeste d’une jeune fille (Espace Go) et dans Après de Serge Boucher (Théâtre d’Aujourd’hui). Au préalable, elle a incarné Carmen dans Le chant de Sainte Carmen de la Main (TNM). Maude a également fait partie de la distribution des pièces suivantes : Belles-Sœurs (Théâtre du Rond-Point à Paris, Théâtre d’Aujourd’hui et tournée au Québec), La Cerisaie (Compagnie Jean Duceppe), Fragments de mensonges inutiles (Compagnie Jean Duceppe), La mouette (TNM), Oncle Vania (Compagnie Jean Duceppe), Frères de sang (Centre culturel de Joliette et Compagnie Jean Duceppe), Les bonbons qui sauvent la vie (Compagnie Jean Duceppe), Mambo Italiano (Compagnie Jean Duceppe), La chatte sur un toit brûlant (Compagnie Jean Duceppe), Jacinthe de Laval (Théâtre d'Aujourd'hui), Motel Hélène (Espace GO), Après la chute (Compagnie Jean Duceppe) et Clôture de l’Amour (Quat’Sous).

Au petit écran, elle remporte le trophée Artis et un prix Gémeaux pour sa magnifique performance dans Feux. Elle a joué dans En thérapie, Toute la vérité (Gémeaux 2011, meilleur premier rôle féminin, dramatique), Mémoires Vives, Belle-Baie, Providence (Gémeaux 2009, meilleur rôle de soutien féminin, téléroman), Les invincibles II, Vice caché (Gémeaux 2006, meilleur rôle de soutien féminin, série dramatique), Si la tendance se maintient, Fred-dy et La part des anges. Présentement, elle campe le rôle principal dans la télésérie 5e rang diffusée sur les ondes de Radio-Canada

Au cinéma, elle joue dans La Passion d’Augustine (L. Pool), Grande Ourse: La clé des possible (P. Sauvé), Roméo et Juliette (Y. Desgagnés), L’audition (L. Picard), La beauté de Pandore (C. Binamé) et Matroni et moi (J.-P. Duval), et c'est elle qui incarne Maud Graham dans Le collectionneur (J. Beaudin). Maude fait partie de la distribution de Chien de garde (S. Dupuis) et son interprétation poignante de Joe dans ce film lui a valu l’Iris de la meilleure interprétation dans un premier rôle féminin au Gala Québec Cinéma 2018.

Christian Vézina

Christian Vézina est poète, homme de scène et de radio. Il a animé pendant 10 ans la série Le poète en robe de chambre qui passait par Trois-Rivières à chaque mois entre septembre et mai. Il a été aussi billettiste à Radio-Canada pour l'émission du dimanche matin Dessine-moi un dimanche pendant de nombreuses années. Il a fait la tournée des collèges, des salons du livre, des festivals et des théâtres pendant toute sa carrière pour faire découvrir la poésie au plus grand nombre. Outre ses trois recueils de poésie, il a également publié en 2018 un recueil de ses textes radiophoniques (Un dimanche à ma fenêtre) ainsi qu'un recueil d'aphorismes (Pêche à la ligne) aux éditions Somme Toute.