Grands concerts

Nielsen et Poulenc - La connexion surprenante

Complexité : Stimulant
Émotions :  Curieux Éblouissante Joyeux

samedi 10 avril 2021 à 20 h 00

Amalgame audacieux dans lequel se côtoient la première grande œuvre orchestrale de Poulenc truffée de surprises, une œuvre originale du compositeur finlandais Sibelius et une composition étonnante de Nielsen où chaque mouvement évoque un tempérament bien distinct. Colérique, flegmatique, mélancolique, sanguin; quatre tempéraments qui trouvent écho dans chacune des œuvres au programme. Un concert unique dans lequel on retrouve la pièce Avril du compositeur québécois Nicolas Gilbert, notre compositeur en résidence pour la saison !

Au programme

Nicolas Gilbert

Avril

Durée : 14 min.

Francis Poulenc

Concert Champêtre

Durée : 25 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Jean Sibelius

Valse Chevaleresque

Durée : 4 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Symphonie no 2 « Les quatre tempéraments »

Carl Nielsen

Durée : 32 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Jean-Claude Picard

Chef attitré

Le chef d’orchestre canadien Jean-Claude Picard est largement reconnu pour sa direction communicative et engageante, autant par ses pairs, la critique et le public. La saison 2020-2021 le voit entamer sa deuxième saison en tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières au Québec et Chief Conductor du Scottish Ballet.

Suite au concert inaugural de Jean-Claude Picard au podium de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Le Nouvelliste écrit : « On n’a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression et maestro Jean-Claude Picard a magnifiquement saisi la sienne en conquérant indubitablement le public trifluvien. Le public a réservé des ovations bien senties au terme de chacune des deux parties de ce concert emballant qui a marqué de façon spectaculaire l’arrivée de Jean-Claude Picard à la direction d’un OSTR pimpant et plein de vie.»

En plus de son travail à l’OSTR et Scottish Ballet, notons parmi ses engagements récents et futurs un retour aux podiums de l’Orchestre symphonique de Québec, Victoria Symphony, Royal Scottish National Orchestra et Symphony Nova Scotia ainsi que ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres de chambre du Luxembourg et de Genève, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens et un début très remarqué au Festival international d’Edimbourg avec Scottish Ballet. Ses débuts aux États-Unis, avec le Washington National Opera Orchestra, ainsi que des représentations au Spoleto Festival USA ont été annulés en raison de la situation actuelle. Une première visite au Royal Opera House de Londres et une quatrième invitation au Victoria Symphony étaient initialement prévues lors de la saison 2020-2021.

Jean-Claude a débuté sa carrière en étant nommé chef assistant du Royal Scottish National Orchestra. Deux ans plus tard, le RSNO annonça sa promotion au poste de chef associé, reflétant la précision de son travail et le lien significatif établi avec les musiciens de l’orchestre depuis le début de son mandat.

Pendant son mandat au RSNO, il tisse des liens étroits avec Scottish Ballet, la Compagnie nationale de danse d’Écosse et l’une des quatre principales Compagnies de ballet du Royaume-Uni. Ses premières invitations le voit diriger Casse-Noisette de Tchaïkovski, Cendrillon de Prokofiev ainsi que Le Sacre du Printemps et Le Baiser de la fée de Stravinski. Scottish Ballet annonça la nomination de Jean-Claude au poste de Chief Conductor en avril 2019.

Par ailleurs, Jean-Claude a travaillé de manière significative dans son pays natal en dirigeant des orchestres de premier plan tels que l’Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Victoria Symphony et le Symphony Nova Scotia ainsi que Les Grands Ballets Canadiens et I Musici. En tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, il succède au chef d’orchestre réputé Jacques Lacombe.

En Europe, Jean-Claude fut invité ou réinvité aux podiums du Royal Scottish National Orchestra, Manchester Camerata, Scottish Ballet, City of Birmingham Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre symphonique de Porto Casa da Música, l’Orchestre symphonique de Leipzig, l’Orchestre de la ville de Pärnu et le Red Note Ensemble. Son premier enregistrement commercial avec le Royal Scottish National Orchestra fut chaleureusement accueilli par la presse.

Tout aussi à l’aise avec la musique contemporaine, il a créé et enregistré des œuvres de compositeurs canadiens et britanniques tels que Kelly-Marie Murphy, Dinuk Wijeratne, Ned Bigham, Peter Salem, Rory Boyle et Oliver Searle. Jean-Claude a également travaillé avec des solistes de renommée internationale tels que Nicola Benedetti, Vilde Frang, Xavier de Maistre, André Laplante, Kinan Azmeh, Boris Giltburg et Jacques Zoon et a été le chef assistant de Peter Oundjian, Thomas Søndergård, Valery Gergiev, Neeme Järvi, Sir Roger Norrington, Sir Andrew Davis, Stéphane Denève et Alexander Lazarev.

Pendant ses études, avec son maître Laurent Gay à la Haute École de Musique de Genève (Conservatoire Supérieur de Musique de Genève), il est sélectionné pour participer à des masterclasses internationales de haut niveau où il a l’occasion de se perfectionner auprès de David Zinman à Zürich, Kurt Masur à New York, Neeme Järvi, Paavo Järvi et Leonid Grin en Estonie et Jorma Panula à Porto. Suite à la masterclass avec Kurt Masur, il se voit décerner une Bourse Mendelssohn, lui permettant ainsi de poursuivre ses études avec Masur à sa résidence de Leipzig.

Avant de se consacrer entièrement à la direction, Jean-Claude fut un flûtiste recherché, jouant avec des orchestres tels que le Bergen Philharmonic Orchestra (Norvège), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève ainsi que les Violons du Roy, ce qui lui permis d’acquérir une riche expérience en tant que musicien d’orchestre, en se produisant entre autres au Carnegie Hall de New York, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles ainsi qu’au Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Jean-Claude a été boursier de la Fondation Jeunesses Musicales Canada, Fondation Wilfrid-Pelletier et Fondation Jean-Tanner (Suisse).

Mélisande Mc Nabney

clavecin

Mélisande McNabney interprète la musique pour clavier de toutes les époques, au clavecin, au piano-forte et au piano. En août 2015, elle reçoit le 3e prix du Concours international Musica Antiqua de Bruges, Belgique. Concertiste très active, on a pu l’entendre en soliste notamment dans les séries Clavecin en Concert et la série Jacques Dansereau à la Salle Bourgie, ainsi que dans nombreux festivals au Canada et en Europe. En musique de chambre et en orchestre, elle se joint régulièrement à des ensembles tels Les Violons du Roy, I Musici, l’ensemble Caprice, l’Orchestre du Festival Bach Montréal, Les Idées heureuses et Arion Orchestre Baroque. Elle est également membre des ensembles Pallade Musica et Les Songes, qui ont effectué plusieurs tournées au Canada et aux États-Unis. Ayant déjà plusieurs titres à sa discographie en tant que membre de divers ensembles, Mélisande a fait paraître son premier album solo chez ATMA Classique, Inspirations : D’Anglebert, Forqueray, Rameau, en janvier 2019. Salué par la critique, cet album se mérite en autres 5 Diapasons de la célèbre revue française. En 2022, Mélisande fera paraître son deuxième disque solo, cette fois-ci au pianoforte, toujours chez ATMA Classique.

En plus de ses activités d’interprète, Mélisande poursuit également des activités de recherche en interprétation historique qui la mèneront à présenter à deux conférences à l’été 2021 : la conférence HKSNA à St. Paul, MN, aux États-Unis, et la Biennial International Conference on Baroque Music à Birmingham, au Royaume-Uni.

Diplômée du Conservatoire d’Amsterdam, où elle a étudié le clavecin, le continuo et le piano-forte dans les classes de Bob van Asperen et Richard Egarr, Mélisande a obtenu en mai 2017 son doctorat à l’Université McGill sous la direction de Hank Knox et Tom Beghin, grâce au soutien du Programme de bourses d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier.

Mélisande est boursière de Musicaction, du Conseil des Arts du Canada, du Centre Banff, du CALQ , du CRSH ainsi que du FQRSC.