Grands concerts

LES TABLEAUX D’UNE EXPOSITION

Complexité : Accessible
Émotions :  Curieux Éblouissante Exotique

dimanche 26 février 2023 à 14 h 30

Salle J.-Antonio-Thompson

Avec les Tableaux d’une exposition de Moussorgski, l’une des créations les plus originales jamais conçues et orchestrée par Ravel, illustrée ici par une dizaine de magnifiques courts films d’animation inspirés des sujets dessinés, partez à la découverte d’œuvres grandioses issues de l’âme romantique slave. Venez entendre, pour une rare occasion, le son riche et chaud de l’alto sous les doigts d’Elvira Misbakhova, alto solo de l’Orchestre métropolitain de Montréal et membre de l’OSTR.

Au programme

Anatoli Liadov

Kikimora

Durée : 7 min.

Airat Ichnouratov

Concerto pour alto et orchestre

Durée : 35 min

Modeste Moussorgski

Tableaux d'une exposition (orchestration Maurice Ravel)

Durée : 35 min

Causerie

Cocktail

Jean-Marie Zeitouni

chef d'orchestre

Jean-Marie Zeitouni est reconnu comme l’un des plus brillants chefs d’orchestre de sa génération pour son style expressif et convaincant, dans un répertoire qui va du baroque à la musique contemporaine. Il est diplômé du Conservatoire de musique de Montréal en direction d’orchestre, en percussion et en écriture musicale, institution où il a étudié notamment avec Raffi Armenian. Il est présentement le premier chef invité du Colorado Music Festival et partenaire artistique de l’Orchestre symphonique d’Edmonton.
Au fil des ans, Jean-Marie Zeitouni a été directeur artistique de l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal, directeur musical du Colorado Music Festival, du Columbus Symphony en Ohio, du programme d’opéra au Banff Center, assistant chef d’orchestre et directeur des choeurs à l’Opéra de Montréal ainsi que directeur musical de leur Atelier lyrique, chef de choeur à l’Orchestre symphonique de Québec et à l’Opéra de Québec et directeur musical de l’orchestre et de l’atelier d’opéra de l’Université Laval. Avec Les Violons du Roy, orchestre avec lequel il connut une fructueuse collaboration d’une douzaine d’années, il occupa tour à tour les fonctions de chef en résidence, de chef associé et de premier chef invité. Très apprécié comme chef lyrique, il a récemment dirigé, l’Orchestre national de Montpellier et l’Orchestre national de Lorraine à Nancy. Il a aussi dirigé de nombreuses productions à l’Opéra de Montréal, à l’Opéra de Québec, au Glimmerglass Opera, au Théâtre du Capitole de Toulouse et à l’Opéra national de Lorraine, ainsi qu’à Banff, à Calgary, à Edmonton, à
Cincinnati, à Saint-Louis. Parmi les nombreux orchestres que Jean-Marie Zeitouni a dirigés au Canada, mentionnons les orchestres symphoniques de Montréal, de Toronto, de Québec, d’Edmonton, de Calgary, de Vancouver, de Winnipeg, d’Halifax, de Victoria, de Kitchener-Waterloo et de London ainsi que l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Ensemble Arion et le Club musical de Québec. À l’étranger, il a entre autres dirigé les orchestres symphoniques de Tucson, Houston, de l’Oregon, de Monterey, de San Antonio, d’Omaha, de Honolulu, de Huntsville et de Cincinnati, de même que la Handel and Haydn Society de Boston, le Pacific Symphony, Seattle Symphony Orchestra, le Phoenix Symphony Orchestra, le Philharmonique de Marseille, le Xalapa Symphony, le National Symphony of Mexico, le Hong Kong Philharmonic, l’Arco Ensemble et le Detroit
Symphony. Il participe par ailleurs régulièrement au Festival international de Lanaudière, au Festival international du Domaine Forget, aux festivals de Round Top (Texas) et de Grant Park (Illinois), de même qu’à l’Elora Festival, au Parry Sound Festival et au Mostly Mozart Festival de New York. Il a récemment fait ses débuts à Moscou avec le Russian National Orchestra et au Théâtre des Champs-Élysées de Paris.
En 2021-2022, Jean-Marie Zeitouni dirigera le Victoria Symphony, Les Violons du Roy, l’Opéra de Québec, l’Opéra de Montréal et retournera diriger l’Orchestre de l’Opéra national de Lorraine.

Elvira Misbakhova

alto

Elvira Misbakhova a obtenu en 2005 un doctorat en interprétation musicale de l’Université de Montréal, avec une bourse du FRQSC, de même que la prestigieuse bourse d’excellence de sa faculté (FESP). Elle a commencé sa formation au violon à l’âge de sept ans au Tatarstan, en Russie, son pays d’origine. Elle a étudié au Conservatoire d’état de Kazan, période pendant laquelle elle est également devenue alto solo associée de l’orchestre de chambre La Primavera.

Arrivée au Canada en 1999 pour étudier avec Eleonora Turovsky, elle est devenue alto solo de l’Orchestre symphonique de l’Université de Montréal. Après avoir remporté le prestigieux concours de concerto, elle a été invitée à se produire comme soliste. Elle a continué de développer son expérience d’orchestre en tant qu’Alto solo dans différents festivals et orchestres, y compris le Pacifique Music Festival Orchestra au Japon, l’orchestre symphonique de la Bachacakemie en Allemagne et l’Orchestre de la Francophonie au Québec. Sa carrière continue en tant que soliste l’a également menée à se produire avec l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre symphonique de Drummondville, I Musici de Montréal et l’Orchestre Interculturel de Montréal, avec lesquels elle a donné la première de « Holocaust Requiem » de Boris Pigovat. Elle est retournée plusieurs fois en Russie pour se produire avec La Primavera et avec l’Orchestre symphonique d’État du Tatarstan et elle voyage pour donner des cours de maître et des ateliers.

En 2019, Elvira Misbakhova enregistre un disque sous la fameuse étiquette Chandos. L’enregistrement a obtenu de très hautes critiques de différents journaux, tels que « The Strad », « Gramophone », « The MusicWeb » et autres. Mme Misbakhova est actuellement alto solo de l’Orchestre Métropolitain, alto aolo associe de l’Orchestre de Trois Rivières et de l’Orchestre de Longueuil. De plus, elle est l’alto solo de l’orchestre de chambre Nouvelle Génération. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, l’Orchestre Métropolitain enregistre sous l’étiquette Deutsche Grammophon et Atma Classique.

En 2000 elle découvre son talent pour l’improvisation, ainsi qu’une grande passion pour la musique klezmer. Ses expériences à cet égard la mèneront à joindre le célèbre groupe canadien Kleztory, avec qui elle se produira, entre autres, pour l’orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre Métropolitain, l’orchestre symphonique de Laval, l’orchestre symphonique de Longueuil et l’orchestre symphonique de Québec, l’orchestre de musique de chambre de Bruxelles, l’Orchestre classique de Montréal ainsi que pour Les Violons du Roy. Elle travaille présentement sur de nouveaux projets en musique de chambre.

Elvira Misbakhova joue sur un alto de Giuseppe Dall’Aglio of Mantua de 1820 et un archet de Jacques Audinot généreusement offert par la Fondation Canimex.