Terminé

Grands concerts

Impressionnisme et romantisme

Complexité : Accessible
Émotions :  Grandiose Passionné

dimanche 16 mai 2021 à 14 h 30

Centre des arts de Shawinigan

Une fin de saison grandiose pour ce dernier concert où de grandes œuvres sont à l’honneur! Laissez-vous emporter par un véritable chef-d'œuvre de l'époque impressionniste avec le Clair de lune de Debussy et par les frissons amoureux peints par Chausson et par la voix divine de Kimy Mc Laren, le tout couronné par une des œuvres les plus appréciées du public de l’OSTR, la Symphonie n° 5 de Tchaïkovski portée par l’excellence des musiciens de l’OSTR et de son chef attitré Maestro Jean-Claude Picard.

Au programme

Claude Debussy

Clair de lune

Durée : 3 min. 30 sec

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Ernest Chausson

Poème de l’Amour et de la Mer

Durée : 30 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Symphonie no 5 en mi mineur, opus 64 (Coup de cœur du public)

Durée : 48 min

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Jean-Claude Picard

Chef attitré

Le chef d’orchestre canadien Jean-Claude Picard est largement reconnu pour sa direction communicative et engageante, autant par ses pairs, la critique et le public. La saison 2020-2021 le voit entamer sa deuxième saison en tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières au Québec et Chief Conductor du Scottish Ballet.

Suite au concert inaugural de Jean-Claude Picard au podium de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Le Nouvelliste écrit : « On n’a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression et maestro Jean-Claude Picard a magnifiquement saisi la sienne en conquérant indubitablement le public trifluvien. Le public a réservé des ovations bien senties au terme de chacune des deux parties de ce concert emballant qui a marqué de façon spectaculaire l’arrivée de Jean-Claude Picard à la direction d’un OSTR pimpant et plein de vie.»

En plus de son travail à l’OSTR et Scottish Ballet, notons parmi ses engagements récents et futurs un retour aux podiums de l’Orchestre symphonique de Québec, Victoria Symphony, Royal Scottish National Orchestra et Symphony Nova Scotia ainsi que ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres de chambre du Luxembourg et de Genève, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens et un début très remarqué au Festival international d’Edimbourg avec Scottish Ballet. Ses débuts aux États-Unis, avec le Washington National Opera Orchestra, ainsi que des représentations au Spoleto Festival USA ont été annulés en raison de la situation actuelle. Une première visite au Royal Opera House de Londres et une quatrième invitation au Victoria Symphony étaient initialement prévues lors de la saison 2020-2021.

Jean-Claude a débuté sa carrière en étant nommé chef assistant du Royal Scottish National Orchestra. Deux ans plus tard, le RSNO annonça sa promotion au poste de chef associé, reflétant la précision de son travail et le lien significatif établi avec les musiciens de l’orchestre depuis le début de son mandat.

Pendant son mandat au RSNO, il tisse des liens étroits avec Scottish Ballet, la Compagnie nationale de danse d’Écosse et l’une des quatre principales Compagnies de ballet du Royaume-Uni. Ses premières invitations le voit diriger Casse-Noisette de Tchaïkovski, Cendrillon de Prokofiev ainsi que Le Sacre du Printemps et Le Baiser de la fée de Stravinski. Scottish Ballet annonça la nomination de Jean-Claude au poste de Chief Conductor en avril 2019.

Par ailleurs, Jean-Claude a travaillé de manière significative dans son pays natal en dirigeant des orchestres de premier plan tels que l’Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Victoria Symphony et le Symphony Nova Scotia ainsi que Les Grands Ballets Canadiens et I Musici. En tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, il succède au chef d’orchestre réputé Jacques Lacombe.

En Europe, Jean-Claude fut invité ou réinvité aux podiums du Royal Scottish National Orchestra, Manchester Camerata, Scottish Ballet, City of Birmingham Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre symphonique de Porto Casa da Música, l’Orchestre symphonique de Leipzig, l’Orchestre de la ville de Pärnu et le Red Note Ensemble. Son premier enregistrement commercial avec le Royal Scottish National Orchestra fut chaleureusement accueilli par la presse.

Tout aussi à l’aise avec la musique contemporaine, il a créé et enregistré des œuvres de compositeurs canadiens et britanniques tels que Kelly-Marie Murphy, Dinuk Wijeratne, Ned Bigham, Peter Salem, Rory Boyle et Oliver Searle. Jean-Claude a également travaillé avec des solistes de renommée internationale tels que Nicola Benedetti, Vilde Frang, Xavier de Maistre, André Laplante, Kinan Azmeh, Boris Giltburg et Jacques Zoon et a été le chef assistant de Peter Oundjian, Thomas Søndergård, Valery Gergiev, Neeme Järvi, Sir Roger Norrington, Sir Andrew Davis, Stéphane Denève et Alexander Lazarev.

Pendant ses études, avec son maître Laurent Gay à la Haute École de Musique de Genève (Conservatoire Supérieur de Musique de Genève), il est sélectionné pour participer à des masterclasses internationales de haut niveau où il a l’occasion de se perfectionner auprès de David Zinman à Zürich, Kurt Masur à New York, Neeme Järvi, Paavo Järvi et Leonid Grin en Estonie et Jorma Panula à Porto. Suite à la masterclass avec Kurt Masur, il se voit décerner une Bourse Mendelssohn, lui permettant ainsi de poursuivre ses études avec Masur à sa résidence de Leipzig.

Avant de se consacrer entièrement à la direction, Jean-Claude fut un flûtiste recherché, jouant avec des orchestres tels que le Bergen Philharmonic Orchestra (Norvège), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève ainsi que les Violons du Roy, ce qui lui permis d’acquérir une riche expérience en tant que musicien d’orchestre, en se produisant entre autres au Carnegie Hall de New York, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles ainsi qu’au Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Jean-Claude a été boursier de la Fondation Jeunesses Musicales Canada, Fondation Wilfrid-Pelletier et Fondation Jean-Tanner (Suisse).

Kimy Mc Laren

Soprano

Peu de temps après avoir fait ses débuts professionnels à l'Opéra National du Rhin, la québécoise Kimy Mc Laren s'est produite à travers le monde et a accumulé un formidable répertoire très diversifié qui touche autant à l'opéra, au concert, au récital qu'à la comédie musicale.

Kimy a chanté plus d'une trentaine de rôles, en autres : Marguerite (FAUST), Leïla (LES PÊCHEURS DE PERLES), Juliette (ROMÉO ET JULIETTE), Donna Elvira (DON GIOVANNI), Marie (WOZZECK), Governess (TURN OF THE SCREW). Elle s'est produite non seulement en France (Strasbourg, Bordeaux, Lille, Marseille, Toulon, Metz, Reims etc.) mais également en Amérique Latine, en Asie et au Canada. Le Théâtre du Châtelet à Paris l'a engagée pour interpréter le rôle du Julie Jordan dans CAROUSEL. Le spectacle a connu un immense succès et elle a été immédiatement réinvitée pour le rôle de Cendrillon dans INTO THE WOODS de Sondheim. De plus, elle a été invitée par de nombreux orchestres, notamment l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre Métropolitain, la Philharmonie de la Malaisie, l'Orchestre de chambre de Vienne et plusieurs autres en Europe et au Canada, ce qui l'a amené à chanter sous la direction de chefs d'orchestre tels que Kent Nagano et Yannick Nézet-Séguin.

Lauréate au Concours International Mozart à Salzburg et Mario Lanza en Italie, Kimy est délicieusement charismatique et confortable sur scène. Néanmoins, elle ne rate pas une occasion de chanter en récital ou en concert de musique de chambre. Son vaste répertoire reflète une profonde affinité pour la musique ainsi qu'une une passion véritable pour l'art vocal dans tous ses aspects.