Grands concerts

Daphnis et Chloé - L'amour à la Française !

Complexité : Accessible
Émotions :  Grandiose Passionné

samedi 15 mai 2021 à 20 h 00

Salle J.-Antonio-Thompson

Une fin de saison teintée de sensualité française pour ce dernier concert où l’amour est à l’honneur! Laissez-vous emporter par le lent crescendo du célèbre Boléro de Ravel, par les frissons amoureux peints par Chausson et par la voix divine de Julie Boulianne et par l’histoire d’amour à la fin heureuse de Daphnis et Chloé, luxuriante symphonie choréographique créée pour les mythiques Ballets Russes à Paris au début du XXe siècle.

Au programme

Maurice Ravel

Boléro

Durée : 16 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Ernest Chausson

Poème de l’Amour et de la Mer

Durée : 30 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Gabriel Fauré

Pavane

Durée : 7 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Maurice Ravel

Daphnis et Chloé - Extraits choisis

Durée : 35 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Causerie

Animée par Francis Dubé à 19 h au foyer Gilles-Beaudoin

Cocktail

Pour les abonnés à 22 h au foyer Gilles-Beaudoin

Jean-Claude Picard

Chef attitré

Le chef d’orchestre canadien Jean-Claude Picard est largement reconnu pour sa direction communicative et engageante, autant par ses pairs, la critique et le public. La saison 2020-2021 le voit entamer sa deuxième saison en tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières au Québec et Chief Conductor du Scottish Ballet.

Suite au concert inaugural de Jean-Claude Picard au podium de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Le Nouvelliste écrit : « On n’a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression et maestro Jean-Claude Picard a magnifiquement saisi la sienne en conquérant indubitablement le public trifluvien. Le public a réservé des ovations bien senties au terme de chacune des deux parties de ce concert emballant qui a marqué de façon spectaculaire l’arrivée de Jean-Claude Picard à la direction d’un OSTR pimpant et plein de vie.»

En plus de son travail à l’OSTR et Scottish Ballet, notons parmi ses engagements récents et futurs un retour aux podiums de l’Orchestre symphonique de Québec, Victoria Symphony, Royal Scottish National Orchestra et Symphony Nova Scotia ainsi que ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres de chambre du Luxembourg et de Genève, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens et un début très remarqué au Festival international d’Edimbourg avec Scottish Ballet. Ses débuts aux États-Unis, avec le Washington National Opera Orchestra, ainsi que des représentations au Spoleto Festival USA ont été annulés en raison de la situation actuelle. Une première visite au Royal Opera House de Londres et une quatrième invitation au Victoria Symphony étaient initialement prévues lors de la saison 2020-2021.

Jean-Claude a débuté sa carrière en étant nommé chef assistant du Royal Scottish National Orchestra. Deux ans plus tard, le RSNO annonça sa promotion au poste de chef associé, reflétant la précision de son travail et le lien significatif établi avec les musiciens de l’orchestre depuis le début de son mandat.

Pendant son mandat au RSNO, il tisse des liens étroits avec Scottish Ballet, la Compagnie nationale de danse d’Écosse et l’une des quatre principales Compagnies de ballet du Royaume-Uni. Ses premières invitations le voit diriger Casse-Noisette de Tchaïkovski, Cendrillon de Prokofiev ainsi que Le Sacre du Printemps et Le Baiser de la fée de Stravinski. Scottish Ballet annonça la nomination de Jean-Claude au poste de Chief Conductor en avril 2019.

Par ailleurs, Jean-Claude a travaillé de manière significative dans son pays natal en dirigeant des orchestres de premier plan tels que l’Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Victoria Symphony et le Symphony Nova Scotia ainsi que Les Grands Ballets Canadiens et I Musici. En tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, il succède au chef d’orchestre réputé Jacques Lacombe.

En Europe, Jean-Claude fut invité ou réinvité aux podiums du Royal Scottish National Orchestra, Manchester Camerata, Scottish Ballet, City of Birmingham Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre symphonique de Porto Casa da Música, l’Orchestre symphonique de Leipzig, l’Orchestre de la ville de Pärnu et le Red Note Ensemble. Son premier enregistrement commercial avec le Royal Scottish National Orchestra fut chaleureusement accueilli par la presse.

Tout aussi à l’aise avec la musique contemporaine, il a créé et enregistré des œuvres de compositeurs canadiens et britanniques tels que Kelly-Marie Murphy, Dinuk Wijeratne, Ned Bigham, Peter Salem, Rory Boyle et Oliver Searle. Jean-Claude a également travaillé avec des solistes de renommée internationale tels que Nicola Benedetti, Vilde Frang, Xavier de Maistre, André Laplante, Kinan Azmeh, Boris Giltburg et Jacques Zoon et a été le chef assistant de Peter Oundjian, Thomas Søndergård, Valery Gergiev, Neeme Järvi, Sir Roger Norrington, Sir Andrew Davis, Stéphane Denève et Alexander Lazarev.

Pendant ses études, avec son maître Laurent Gay à la Haute École de Musique de Genève (Conservatoire Supérieur de Musique de Genève), il est sélectionné pour participer à des masterclasses internationales de haut niveau où il a l’occasion de se perfectionner auprès de David Zinman à Zürich, Kurt Masur à New York, Neeme Järvi, Paavo Järvi et Leonid Grin en Estonie et Jorma Panula à Porto. Suite à la masterclass avec Kurt Masur, il se voit décerner une Bourse Mendelssohn, lui permettant ainsi de poursuivre ses études avec Masur à sa résidence de Leipzig.

Avant de se consacrer entièrement à la direction, Jean-Claude fut un flûtiste recherché, jouant avec des orchestres tels que le Bergen Philharmonic Orchestra (Norvège), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève ainsi que les Violons du Roy, ce qui lui permis d’acquérir une riche expérience en tant que musicien d’orchestre, en se produisant entre autres au Carnegie Hall de New York, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles ainsi qu’au Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Jean-Claude a été boursier de la Fondation Jeunesses Musicales Canada, Fondation Wilfrid-Pelletier et Fondation Jean-Tanner (Suisse).

Julie Boulianne

Mezzo-soprano

La mezzo-soprano québécoise Julie Boulianne est diplômée de la Faculté de Musique de l’Université McGill ainsi que de la Juilliard School de New York. Son intelligence musicale et sa grande sensibilité lui valent rapidement de nombreuses distinctions dont les premiers prix au Concours de Musique du Canada en 1999 et au concours Joy in Singing de New York. Elle reçoit en 2007 le Prix de la chambre des directeurs du Concours international de Montréal et le Silverman Prize du International Vocal Art Institute.

Son vaste répertoire s’étend de Gluck (Iphigénie en Tauride) à The Tempest, une création de Thomas Adès, avec une prédilection pour l’opéra français (Siebel dans Faust, Stéphano dans Roméo et Juliette, Lazuli dans L’Étoile de Chabrier, les rôle-titres dans Cendrillon et L’Enfant et les sortilèges, Charlotte dans Werther…), Mozart (Zerlina dans Don Giovanni, Cherubino dans Le Nozze di Figaro…) et le belcanto (Rosina dans Il Barbiere di Siviglia, Cenerentola, Romeo dans I Capuleti e i Montecchi…).
Alors qu’elle est encore étudiante à New York, elle se distingue dans le rôle d’Isolier du Comte Ory qui lui ouvre les portes des théâtres nord américains. Elle chante ainsi à Montréal, Québec, Vancouver, Miami, dans le Minnesota, à Boston, au Festival de Glimmerglass… Elle y interprète les rôles de Zerlina, Cherubino, Rosina, Cenerentola, Cendrillon, Stéphano, Nicklausse, l’Enfant, Hansel, Dido…
Elle fait des débuts très remarqués au New York City Opera dans L’Étoile (Lazuli) puis au Metropolitan Opera dans Iphigénie en Tauride (Diane), Roméo et Juliette (Stéphano) et Les Troyens (Ascagne).
Distinguée pendant ses brillantes études à la Juilliard School, elle débute en parallèle une carrière outre-Atlantique. Elle se produit dans Les Brigands (Fragoletto) à l’Opéra Comique et à Toulon, Don Giovanni à Avignon, Le Nozze di Figaro à Reims et Tours, le rôle-titre de Cendrillon à Marseille…

En concert, on a pu l’entendre dans Les Nuits d’été sous la direction de Yannick Nézet-Seguin, Le Messie de Haendel et la Messe en si mineur de Bach avec l’Orchestre Symphonique d’Atlanta, Shéhérazade de Ravel dirigé par Emmanuel Villaume, la Symphonie n°9 et la Missa solemnis de Beethoven, la Symphonie n° 3 de Mahler avec l’Orchestre philharmonique de Calgary, Jeanne au bûcher au Festival de Saito Kinen.

Elle a enregistré Shéhérazade et L’Enfant et les Sortilèges avec le Nashville Symphony chez Naxos Records en 2009, disque nommé aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleur Album Classique, ainsi que les Lieder eines fahrenden Gesellen, les Kindertotenlieder de Mahler et des Lieder d’Alma Mahler chez ATMA Classique en 2011, nommé au Prix Opus, et deux CD chez Analekta avec le claveciniste Luc Beauséjour : « Handel & Porpora – The London Years » paru en 2014 et « Alma Opressa, Vivaldi – Haendel: Arias » en 2017. Elle a également enregistré L’Aiglon d’Ibert et Honegger sous la direction de Kent Nagano, paru chez Decca en 2016.

Récemment, on a pu l’applaudir dans Le Nozze di Figaro (Cherubino) à Montréal et à New Orleans, Roméo et Juliette (Stéphano), Die Fledermaus et Il Barbiere di Siviglia à Vancouver, Les Troyens (Ascagne), Faust (Siébel), Rusalka (le Garçon de cuisine) au Metropolitan Opera de New York, Béatrice et Bénédict (Béatrice) à Boston et au Théâtre du Capitole de Toulouse, I Capuleti e i Montecchi à Reims, L’Étoile à Amsterdam et pour ses débuts au Royal Opera House Covent Garden, Le Roi Carotte d’Offenbach dans une nouvelle production de Laurent Pelly à l’Opéra de Lyon, Pinocchio (nouvelle création de Philippe Boesmans) au Festival d’Aix-en-Provence, à La Monnaie de Bruxelles et à Dijon, Roméo et Juliette de Berlioz dans la mise en scène de Sasha Waltz à l’Opéra national de Paris, La Clemenza di Tito et Don Giovanni au Théâtre des Champs-Élysées, Il Barbiere di Siviglia à Québec, La Cenerentola à Limoges et Montréal, La Clemenza di Tito à l’Opernhaus de Zurich et au Capitole de Toulouse, Werther à Francfort et à l’Opéra de Québec, La Divisione del mondo à l’Opéra du Rhin, Versailles et Nancy, La Damnation de Faust au Festival de Glyndebourne, Faust avec le Royal Opera House Covent Garden au Japon…

En concert, elle a interprété La Petite Renarde rusée de Janacek avec l’Orchestre de Cleveland, la Missa solemnis de Beethoven au Carnegie Hall de New York et avec le San Francisco Symphony orchestra, le Stabat mater de Pergolèse à Lisbonne, la Neuvième Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre du Centre National des Arts d’Ottawa, La Damnation de Faust avec l’Orchestre du Capitole de Toulouse, Roméo et Juliette avec le Deutsches Symphonie-Orchester à la Philharmonie de Berlin, avec l’Orchestre du Capitole de Toulouse et avec le Monteverdi Orchestra aux Proms et au Festival de la Côte Saint-André, L’Heure espagnole et Le Rossignol au Concertgebouw d’Amsterdam, Giulio Cesare avec l’Accademia Bizantina en tournée européenne (Essen, Théâtre des Champs-Elysées, Theater an der Wien, San Sebastian), le Poème de l’Amour et de la Mer sous la direction de Bertrand de Billy, Die heilige Cäcilia de Liszt avec l’Orchestre de l’Opéra de Rouen dirigé par Laurence Equilbey, Les Nuits d’été avec l’Orchestre de la Radio Hollandaise à Utrecht et au Concertgebouw d’Amsterdam, le Magnificat de Bach avec I Musici, avec l’Essener Philharmoniker autour d’un programme Ravel, L’Enfance du Christ de Berlioz aux BBC Proms, la Grande Messe en ut à Ottawa et Montréal avec l’Orchestre Métropolitain…

Parmi ses projets, citons une nouvelle production des Contes d’Hoffmann et Così fan tutte au Royal Opera House Covent Garden, Roméo et Juliette au Metropolitan Opera de New-York, Mignon en version de concert à l’Opéra de Francfort, Der Rosenkavalier au Théâtre royal de la Monnaie de Bruxelles, Don Giovanni à Québec, la création mondiale de La Beauté du monde de Julien Bilodeau à l’Opéra de Montréal…
En concert, elle se produira dans le Gloria de Vivaldi avec le Chicago Symphony Orchestra, un programme Debussy avec le Deutsche Symphonie-Orchester de Berlin, Le Messie avec l’Orchestre Classique de Montréal, Les Nuits d’été avec l’Orchestre du Saguenay Lac Saint Jean et avec le Kitchener-Waterloo Symphony, le Requiem de Duruflé avec le Los Angeles Philharmonic Orchestra, et avec les Violons du Roy à Montréal et Québec sous la direction de Bernard Labadie, la Symphonie n°2 de Mahler avec l’Orchestre Symphonique Trois-Rivières, La Damnation de Faust à Utrecht…

Choeur de l'OSTR

Ensemble Vocalys

L'ensemble Vocalys est fondé en 1997 à la suite d'une invitation de Raymond Perrin lancée aux douze des meilleures voix de la région de la Mauricie. Vocalys, plus tard élargi à seize voix, et parfois à vingt, comme ce soir, offre au public un répertoire choral couvrant toutes les époques, avec un souci marqué de qualité et d'authenticité.

Par l'extraordinaire homogénéité vocale qui le caractérise et par l'originalité de ses programmations, Vocalys a, dès ses premières prestations, séduit les auditoires. La vivacité et la fougue de l'ensemble, tout autant que la capacité de chacun de ses membres d'assumer un rôle de soliste, marquent bien le statut de choeur professionnel de l'ensemble, le seul en dehors de Montréal et de Québec.