Annulé

Grands concerts

Charles Richard-Hamelin joue Schumann

Complexité : Incontournable
Émotions :  Joyeux Majestueux

dimanche 14 mars 2021 à 14 h 30

Charles Richard-Hamelin, un des pianistes milléniaux les plus remarqués et gagnant de la Médaille d’argent au célèbre Concours Chopin de Varsovie 2015, possède un vrai tempérament romantique. Ce qui en fait l’artiste tout désigné pour nous introduire dans l’univers de Schumann ici enveloppé de Mendelssohn. Un concert vibrant empreint de lyrisme, de beauté et de plénitude !

Présenté par :

Au programme

Félix Mendelssohn

Les Hébrides

Durée : 10 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Robert Schumann

Concerto pour piano

Durée : 30 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Félix Mendelssohn

Symphonie no 3 « L’Écossaise »

Durée : 38 min.

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Jean-Claude Picard

Chef attitré

Le chef d’orchestre canadien Jean-Claude Picard est largement reconnu pour sa direction communicative et engageante, autant par ses pairs, la critique et le public. La saison 2020-2021 le voit entamer sa deuxième saison en tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières au Québec et Chief Conductor du Scottish Ballet.

Suite au concert inaugural de Jean-Claude Picard au podium de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Le Nouvelliste écrit : « On n’a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression et maestro Jean-Claude Picard a magnifiquement saisi la sienne en conquérant indubitablement le public trifluvien. Le public a réservé des ovations bien senties au terme de chacune des deux parties de ce concert emballant qui a marqué de façon spectaculaire l’arrivée de Jean-Claude Picard à la direction d’un OSTR pimpant et plein de vie.»

En plus de son travail à l’OSTR et Scottish Ballet, notons parmi ses engagements récents et futurs un retour aux podiums de l’Orchestre symphonique de Québec, Victoria Symphony, Royal Scottish National Orchestra et Symphony Nova Scotia ainsi que ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres de chambre du Luxembourg et de Genève, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens et un début très remarqué au Festival international d’Edimbourg avec Scottish Ballet. Ses débuts aux États-Unis, avec le Washington National Opera Orchestra, ainsi que des représentations au Spoleto Festival USA ont été annulés en raison de la situation actuelle. Une première visite au Royal Opera House de Londres et une quatrième invitation au Victoria Symphony étaient initialement prévues lors de la saison 2020-2021.

Jean-Claude a débuté sa carrière en étant nommé chef assistant du Royal Scottish National Orchestra. Deux ans plus tard, le RSNO annonça sa promotion au poste de chef associé, reflétant la précision de son travail et le lien significatif établi avec les musiciens de l’orchestre depuis le début de son mandat.

Pendant son mandat au RSNO, il tisse des liens étroits avec Scottish Ballet, la Compagnie nationale de danse d’Écosse et l’une des quatre principales Compagnies de ballet du Royaume-Uni. Ses premières invitations le voit diriger Casse-Noisette de Tchaïkovski, Cendrillon de Prokofiev ainsi que Le Sacre du Printemps et Le Baiser de la fée de Stravinski. Scottish Ballet annonça la nomination de Jean-Claude au poste de Chief Conductor en avril 2019.

Par ailleurs, Jean-Claude a travaillé de manière significative dans son pays natal en dirigeant des orchestres de premier plan tels que l’Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Victoria Symphony et le Symphony Nova Scotia ainsi que Les Grands Ballets Canadiens et I Musici. En tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, il succède au chef d’orchestre réputé Jacques Lacombe.

En Europe, Jean-Claude fut invité ou réinvité aux podiums du Royal Scottish National Orchestra, Manchester Camerata, Scottish Ballet, City of Birmingham Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre symphonique de Porto Casa da Música, l’Orchestre symphonique de Leipzig, l’Orchestre de la ville de Pärnu et le Red Note Ensemble. Son premier enregistrement commercial avec le Royal Scottish National Orchestra fut chaleureusement accueilli par la presse.

Tout aussi à l’aise avec la musique contemporaine, il a créé et enregistré des œuvres de compositeurs canadiens et britanniques tels que Kelly-Marie Murphy, Dinuk Wijeratne, Ned Bigham, Peter Salem, Rory Boyle et Oliver Searle. Jean-Claude a également travaillé avec des solistes de renommée internationale tels que Nicola Benedetti, Vilde Frang, Xavier de Maistre, André Laplante, Kinan Azmeh, Boris Giltburg et Jacques Zoon et a été le chef assistant de Peter Oundjian, Thomas Søndergård, Valery Gergiev, Neeme Järvi, Sir Roger Norrington, Sir Andrew Davis, Stéphane Denève et Alexander Lazarev.

Pendant ses études, avec son maître Laurent Gay à la Haute École de Musique de Genève (Conservatoire Supérieur de Musique de Genève), il est sélectionné pour participer à des masterclasses internationales de haut niveau où il a l’occasion de se perfectionner auprès de David Zinman à Zürich, Kurt Masur à New York, Neeme Järvi, Paavo Järvi et Leonid Grin en Estonie et Jorma Panula à Porto. Suite à la masterclass avec Kurt Masur, il se voit décerner une Bourse Mendelssohn, lui permettant ainsi de poursuivre ses études avec Masur à sa résidence de Leipzig.

Avant de se consacrer entièrement à la direction, Jean-Claude fut un flûtiste recherché, jouant avec des orchestres tels que le Bergen Philharmonic Orchestra (Norvège), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève ainsi que les Violons du Roy, ce qui lui permis d’acquérir une riche expérience en tant que musicien d’orchestre, en se produisant entre autres au Carnegie Hall de New York, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles ainsi qu’au Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Jean-Claude a été boursier de la Fondation Jeunesses Musicales Canada, Fondation Wilfrid-Pelletier et Fondation Jean-Tanner (Suisse).

Charles Richard-Hamelin

Piano

Charles Richard-Hamelin s’impose sur la scène musicale internationale comme un pianiste « hautement sensible » (Gramophone), animé par « une grande profondeur de sentiments sans la moindre condescendance » (Le Devoir). Il est reconnu comme un interprète « polyvalent, multidimensionnel et d’un lyrisme séduisant, un technicien d’une élégance et d’une sophistication exceptionnelles » (BBC Music Magazine).
Il a notamment reçu, en 2015, la Médaille d’argent au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie et le prix Krystian Zimerman pour la meilleure interprétation d’une sonate. Il a aussi remporté le deuxième prix au Concours musical international de Montréal ainsi que le troisième prix et le prix spécial pour la meilleure interprétation d’une sonate de Beethoven au Seoul International Music Competition, en Corée du Sud.
Charles Richard-Hamelin est un invité recherché des plus grands festivals de musique classique, parmi lesquels le Festival international de piano de La Roque d’Anthéron en France, le Festival du Printemps de Prague, le Festival international Chopin et son Europe à Varsovie, le Festival international de Lanaudière et le Festival George Enescu à Bucarest. Il a œuvré avec des chefs d’orchestre de renom, dont Kent Nagano, Vasily Petrenko, Jacek Kaspszyk, Aziz Shokhakimov, Peter Oundjian, Jacques Lacombe, Fabien Gabel, Carlo Rizzi, Alexander Prior, Christoph Campestrini, Lan Shui, Jean-Marie Zeitouni, Charles Olivieri-Munroe, Howard Shelley, Antoni Wit et Jonathan Cohen.
Il s’est également produit comme soliste avec des orchestres réputés à travers le monde, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres symphoniques de Québec, de Toronto, d’Edmonton, de Varsovie, de Singapour et de Hiroshima de même qu’avec l’Orchestre Métropolitain, Les Violons du Roy, I Musici de Montréal, l’Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa, l’Orchestre Philharmonique de Calgary, l’OFUNAM (Mexico), le Kraków Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Poznań et la Sinfonia Varsovia.
On doit à Charles Richard-Hamelin six albums, tous parus sous étiquette Analekta. Il a d’abord enregistré, en 2015, des interprétations remarquées des dernières œuvres de Chopin. Lancé en 2016, son deuxième album rassemble des œuvres de Beethoven, Enescu et Chopin, enregistrées en concert au Palais Montcalm de Québec. Sa discographie s’est ensuite enrichie de deux albums ; l’un consacré au premier volet d’une intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven, enregistré avec Andrew Wan, violon solo de l’Orchestre symphonique de Montréal ; l’autre tiré d’un enregistrement en concert des deux concertos pour piano et orchestre de Chopin, avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano. Sa plus récente collaboration avec Les Violons du Roy mène à la parution de son dernier album : Les Concertos pour piano no 22 et 24 de Mozart, sous la direction de Jonathan Cohen. Ces albums ont reçu des prix et un accueil enthousiaste des plus grands critiques musicaux.