Les billets sont en vente depuis le  22 août.

Grands concerts

Charles Richard-Hamelin joue Schumann

Complexité : Incontournable
Émotions :  Joyeux Majestueux

dimanche 14 mars 2021 à 14 h 30

Salle J.-Antonio-Thompson

Charles Richard-Hamelin, un des pianistes milléniaux les plus remarqués et gagnant de la Médaille d’argent au célèbre Concours Chopin de Varsovie 2015, possède un vrai tempérament romantique. Ce qui en fait l’artiste tout désigné pour nous introduire dans l’univers de Schumann ici enveloppé de Mendelssohn et de Malher. Un concert vibrant empreint de lyrisme, de beauté et de plénitude !

Au programme

Félix Mendelssohn

Les Hébrides

Écoutez Cette Oeuvre

Robert Schumann

Concerto pour piano

Écoutez Cette Oeuvre

Gustav Mahler

Symphonie no 5, Adagietto

Écoutez Cette Oeuvre

Félix Mendelssohn

Psaume 42

Durée : 25 min

Écoutez Cette Oeuvre

Notes

Jean-Claude Picard

Chef attitré

Le chef d'orchestre canadien Jean-Claude Picard est reconnu pour sa direction expressive et chaleureuse, autant par ses pairs, la critique et le public. Il est devenu le troisième chef attitré et directeur artistique de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières en 2019. Il est également Chief Conductor du Scottish Ballet.

Au fil des ans, il s'est forgé une solide réputation qui repose sur son dévouement envers son art et le climat de collaboration qu'il sait instaurer. Ses interprétations sont élégantes, dynamiques et finement ciselées; elles séduisent le public, qu'il soit amateur ou profane. Pour ces raisons, il est régulièrement réinvité par les orchestres européens et nord-américains.

Au CanadaDans son pays natal, il dirige, entre autres, l'Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony Orchestra, l'Orchestre symphonique de Québec, l'Orchestre du Centre national des arts, l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Victoria Symphony, Symphony Nova Scotia, Les Grands Ballets Canadiens de Montréal et I Musici de Montréal.

En Europe, il a dirigé à de nombreuses reprises le Royal Scottish National Orchestra, le Scottish Ballet et le Manchester Camerata. La critique a salué ses débuts au City of Birmingham Symphony Orchestra, au Zürich Tonhalle Orchestra, à l'Orchestre de Chambre de Genève, au Porto Symphony Orchestra Casa da Música, au Leipzig Symphony, au Pärnu City Orchestra et au Red Note Ensemble.

Chef assistant du Royal Scottish National Orchestra (RSNO), Jean-Claude Picard en devient chef associé en 2015. Premier chef à obtenir ce poste dans l'histoire moderne de l'orchestre, cette promotion couronne la précision de son travail et la cohésion qu'il a su insuffler parmi les membres de l'orchestre depuis son arrivée au sein de l'organisation.

En plus de consacrer une part importante de son travail aux envers les orchestres où il est attitré, notons parmi ses engagements récents et futurs ses débuts au Festival international d'Edinburgh, son retour aux podiums de l'Orchestre symphonique de Québec, du Victoria Symphony, du Manchester Camerata, du Symphony Nova Scotia et du Royal Scottish National Orchestra, ses débuts aux États-Unis au Kennedy Center de Washington D.C. avec le Kennedy Center Opera House Orchestra, ainsi que sa première visite au podium de l'Orchestre de Chambre de Genève, Les Grands Ballets Canadiens et I Musici.

Charles Richard-Hamelin

Piano

Charles Richard-Hamelin s’impose sur la scène musicale internationale comme un pianiste « hautement sensible » (Gramophone), animé par « une grande profondeur de sentiments sans la moindre condescendance » (Le Devoir). Il est reconnu comme un interprète « polyvalent, multidimensionnel et d’un lyrisme séduisant, un technicien d’une élégance et d’une sophistication exceptionnelles » (BBC Music Magazine).
Il a notamment reçu, en 2015, la Médaille d’argent au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie et le prix Krystian Zimerman pour la meilleure interprétation d’une sonate. Il a aussi remporté le deuxième prix au Concours musical international de Montréal ainsi que le troisième prix et le prix spécial pour la meilleure interprétation d’une sonate de Beethoven au Seoul International Music Competition, en Corée du Sud.
Charles Richard-Hamelin est un invité recherché des plus grands festivals de musique classique, parmi lesquels le Festival international de piano de La Roque d’Anthéron en France, le Festival du Printemps de Prague, le Festival international Chopin et son Europe à Varsovie, le Festival international de Lanaudière et le Festival George Enescu à Bucarest. Il a œuvré avec des chefs d’orchestre de renom, dont Kent Nagano, Vasily Petrenko, Jacek Kaspszyk, Aziz Shokhakimov, Peter Oundjian, Jacques Lacombe, Fabien Gabel, Carlo Rizzi, Alexander Prior, Christoph Campestrini, Lan Shui, Jean-Marie Zeitouni, Charles Olivieri-Munroe, Howard Shelley, Antoni Wit et Jonathan Cohen.
Il s’est également produit comme soliste avec des orchestres réputés à travers le monde, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres symphoniques de Québec, de Toronto, d’Edmonton, de Varsovie, de Singapour et de Hiroshima de même qu’avec l’Orchestre Métropolitain, Les Violons du Roy, I Musici de Montréal, l’Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa, l’Orchestre Philharmonique de Calgary, l’OFUNAM (Mexico), le Kraków Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Poznań et la Sinfonia Varsovia.
On doit à Charles Richard-Hamelin six albums, tous parus sous étiquette Analekta. Il a d’abord enregistré, en 2015, des interprétations remarquées des dernières œuvres de Chopin. Lancé en 2016, son deuxième album rassemble des œuvres de Beethoven, Enescu et Chopin, enregistrées en concert au Palais Montcalm de Québec. Sa discographie s’est ensuite enrichie de deux albums ; l’un consacré au premier volet d’une intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven, enregistré avec Andrew Wan, violon solo de l’Orchestre symphonique de Montréal ; l’autre tiré d’un enregistrement en concert des deux concertos pour piano et orchestre de Chopin, avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano. Sa plus récente collaboration avec Les Violons du Roy mène à la parution de son dernier album : Les Concertos pour piano no 22 et 24 de Mozart, sous la direction de Jonathan Cohen. Ces albums ont reçu des prix et un accueil enthousiaste des plus grands critiques musicaux.

Jacqueline Woodley

Soprano

Jacqueline Woodley est reconnue pour sa grande polyvalence, changeant de style avec fluidité, passant de la musique ancienne à la musique moderne, des mélodies à l'opéra.

Dernièrement, elle a fait ses débuts au San Francisco Opera, s'est produite au Canadian Opera Company (Papagena dans Die Zauberflöte, Waldvogel dans Siegfried de Wagner, et Cherubino dans Le nozze di Figaro), et a chanté Daphné dans Apollo et Daphne (Handel) pour le Toronto Masque Theatre. Les autres performances récentes incluent son début avec l'Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano; la première canadienne de There was a Child de Jonathan Dove avec le Kitchener-Waterloo Grand Philharmonic Choir; les rôles d'Adèle (Die Fledermaus) et Papagena (Die Zauberflöte) au Edmonton Opera; et des concerts au Vancouver Early Music Festival, au Festival de Musique International d'Ottawa, à La Fête de la musique à Mont Tremblant et avec les orchestres de Kitchener-Waterloo et Edmonton.

Possédant une grande affinité pour les œuvres de concert, elle a chanté récemment la Messe en si et La Passion selon Saint-Jean (Bach), Messiah (Handel), Carmina Burana (Orff), Symphonie no. 8 (Mahler), Cantate pour une joie (Mercure), Requiem (Fauré et Mozart), Dona Nobis Pacem (Vaughan Williams) et La Création (Haydn) pour différentes compagnies dont le Centre national des Arts du Canada, Brott Music Festival et Against the Grain Theatre.

Jacqueline est recherchée pour son talent exceptionnel d'interprète de musique contemporaine, particulièrement depuis qu'elle a créé le rôle de Milice dans l'opéra Svadba-Wedding d'Ana Sokolovic. Elle a repris le rôle pour les tournées subséquentes en Europe et au Canada. La première américaine a eu lieu au Philadelphia Opera. Elle s'est produite également dans la première de M'dea Undone du compositeur Écossais John Harris (co-produit avec Scottish Opera) avec Tapestry Opera à Toronto. Elle y est retourné ce printemps pour une autre première, chantant le rôle de Nataliya dans Oksana G. Dernièrement, Jacqueline a aussi endisqué des chansons de Norbert Palej, compositeur Canadien-Polonais pour l'album "Cloud Light" le Projet de mélodies canadiennes. D'autres performances louangées incluent Kafka-Fragmente de Kurtág avec Against the Grain Theatre et un concert de musique de Kaija Saariaho à Washington.

Jacqueline possède une maîtrise en opéra de l'Université McGill et a été membre de l'ensemble au Canadian Opera Company de 2010-2012.

Ensemble Vocalys

L'ensemble Vocalys est fondé en 1997 à la suite d'une invitation de Raymond Perrin lancée aux douze des meilleures voix de la région de la Mauricie. Vocalys, plus tard élargi à seize voix, et parfois à vingt, comme ce soir, offre au public un répertoire choral couvrant toutes les époques, avec un souci marqué de qualité et d'authenticité.

Par l'extraordinaire homogénéité vocale qui le caractérise et par l'originalité de ses programmations, Vocalys a, dès ses premières prestations, séduit les auditoires. La vivacité et la fougue de l'ensemble, tout autant que la capacité de chacun de ses membres d'assumer un rôle de soliste, marquent bien le statut de choeur professionnel de l'ensemble, le seul en dehors de Montréal et de Québec.

Choeur de l'OSTR

Raymond Perrin

Chef de chœur