Terminé

Grands concerts

Au gré des vents

Complexité : Audacieux
Émotions :  Curieux Éblouissante Serein

samedi 15 février 2020 à 20 h 00

Salle J.-Antonio-Thompson

Ce coffre à bijoux s'ouvre sur l'imaginaire de Stravinski et déploie des trésors pleins d'esprit, d'éloquence et de brillance. Baroque et moderne se fondent et se confondent dans un foisonnement sonore irrésistiblement entraînant, mettant en lumière l'exceptionnelle flûte solo de l'OSTR.

Au programme

Igor Stravinski

Pulcinella, suite de ballet

Durée : 36 min

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Carl Philipp Emanuel Bach

Concerto pour flûte et orchestre en ré mineur

Durée : 22 min

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Sergueï Prokofiev

Symphonie no 1 en ré majeur « Classique », op. 25

Durée : 15 min

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Joseph Haydn

Symphonie no 103 en mi bémol majeur « Roulement de timbales »

Durée : 30 min

Écoutez Cette Oeuvre

Notes de programme

Causerie

Causerie Hydro-Québec animée par Francis Dubé à 19 h au foyer Gilles-Beaudoin

Cocktail

Cocktail Radio-Canada pour les abonnés (7 et 5 concerts) à 22 h au foyer Gilles-Beaudoin

Conférence

Mercredi 12 février 2019 à 14 h Maison de la culture de Trois-Rivières Conférencier : Benjamin René

Jean-Claude Picard

Chef attitré

Le chef d’orchestre canadien Jean-Claude Picard est largement reconnu pour sa direction communicative et engageante, autant par ses pairs, la critique et le public. La saison 2020-2021 le voit entamer sa deuxième saison en tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières au Québec et Chief Conductor du Scottish Ballet.

Suite au concert inaugural de Jean-Claude Picard au podium de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Le Nouvelliste écrit : « On n’a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression et maestro Jean-Claude Picard a magnifiquement saisi la sienne en conquérant indubitablement le public trifluvien. Le public a réservé des ovations bien senties au terme de chacune des deux parties de ce concert emballant qui a marqué de façon spectaculaire l’arrivée de Jean-Claude Picard à la direction d’un OSTR pimpant et plein de vie.»

En plus de son travail à l’OSTR et Scottish Ballet, notons parmi ses engagements récents et futurs un retour aux podiums de l’Orchestre symphonique de Québec, Victoria Symphony, Royal Scottish National Orchestra et Symphony Nova Scotia ainsi que ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres de chambre du Luxembourg et de Genève, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens et un début très remarqué au Festival international d’Edimbourg avec Scottish Ballet. Ses débuts aux États-Unis, avec le Washington National Opera Orchestra, ainsi que des représentations au Spoleto Festival USA ont été annulés en raison de la situation actuelle. Une première visite au Royal Opera House de Londres et une quatrième invitation au Victoria Symphony étaient initialement prévues lors de la saison 2020-2021.

Jean-Claude a débuté sa carrière en étant nommé chef assistant du Royal Scottish National Orchestra. Deux ans plus tard, le RSNO annonça sa promotion au poste de chef associé, reflétant la précision de son travail et le lien significatif établi avec les musiciens de l’orchestre depuis le début de son mandat.

Pendant son mandat au RSNO, il tisse des liens étroits avec Scottish Ballet, la Compagnie nationale de danse d’Écosse et l’une des quatre principales Compagnies de ballet du Royaume-Uni. Ses premières invitations le voit diriger Casse-Noisette de Tchaïkovski, Cendrillon de Prokofiev ainsi que Le Sacre du Printemps et Le Baiser de la fée de Stravinski. Scottish Ballet annonça la nomination de Jean-Claude au poste de Chief Conductor en avril 2019.

Par ailleurs, Jean-Claude a travaillé de manière significative dans son pays natal en dirigeant des orchestres de premier plan tels que l’Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Victoria Symphony et le Symphony Nova Scotia ainsi que Les Grands Ballets Canadiens et I Musici. En tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, il succède au chef d’orchestre réputé Jacques Lacombe.

En Europe, Jean-Claude fut invité ou réinvité aux podiums du Royal Scottish National Orchestra, Manchester Camerata, Scottish Ballet, City of Birmingham Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre symphonique de Porto Casa da Música, l’Orchestre symphonique de Leipzig, l’Orchestre de la ville de Pärnu et le Red Note Ensemble. Son premier enregistrement commercial avec le Royal Scottish National Orchestra fut chaleureusement accueilli par la presse.

Tout aussi à l’aise avec la musique contemporaine, il a créé et enregistré des œuvres de compositeurs canadiens et britanniques tels que Kelly-Marie Murphy, Dinuk Wijeratne, Ned Bigham, Peter Salem, Rory Boyle et Oliver Searle. Jean-Claude a également travaillé avec des solistes de renommée internationale tels que Nicola Benedetti, Vilde Frang, Xavier de Maistre, André Laplante, Kinan Azmeh, Boris Giltburg et Jacques Zoon et a été le chef assistant de Peter Oundjian, Thomas Søndergård, Valery Gergiev, Neeme Järvi, Sir Roger Norrington, Sir Andrew Davis, Stéphane Denève et Alexander Lazarev.

Pendant ses études, avec son maître Laurent Gay à la Haute École de Musique de Genève (Conservatoire Supérieur de Musique de Genève), il est sélectionné pour participer à des masterclasses internationales de haut niveau où il a l’occasion de se perfectionner auprès de David Zinman à Zürich, Kurt Masur à New York, Neeme Järvi, Paavo Järvi et Leonid Grin en Estonie et Jorma Panula à Porto. Suite à la masterclass avec Kurt Masur, il se voit décerner une Bourse Mendelssohn, lui permettant ainsi de poursuivre ses études avec Masur à sa résidence de Leipzig.

Avant de se consacrer entièrement à la direction, Jean-Claude fut un flûtiste recherché, jouant avec des orchestres tels que le Bergen Philharmonic Orchestra (Norvège), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève ainsi que les Violons du Roy, ce qui lui permis d’acquérir une riche expérience en tant que musicien d’orchestre, en se produisant entre autres au Carnegie Hall de New York, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles ainsi qu’au Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Jean-Claude a été boursier de la Fondation Jeunesses Musicales Canada, Fondation Wilfrid-Pelletier et Fondation Jean-Tanner (Suisse).

Caroline Séguin

Flûte

Formée au Conservatoire de musique de Montréal, Caroline Séguin est flûte solo de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières depuis 2002, et piccolo solo de l'Orchestre Métropolitain depuis 2004.

Musicienne recherchée, elle se joint régulièrement à d'autres formations musicales telles que l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Laval, l'Orchestre symphonique de Longueuil, I Musici, l'Orchestre du Centre national des arts d'Ottawa, ainsi qu'à une variété d'orchestres, d'ensembles et d'événements musicaux de la région métropolitaine.

Caroline Séguin a démontré ses talents de soliste avec l'Orchestre Métropolitain en mars 2017 en interprétant le Concerto pour piccolo de Lieberman. Elle partage également son savoir en donnant des cours privés et des classes de maître.

En plus d'être une musicienne accomplie, Caroline est coach professionnelle certifiée en programmation neurolinguistique depuis 2015, et enseignante certifiée en PNL depuis 2016. Sa présence et son écoute font d'elle une coach inspirée et appréciée pour son savoir-être. Sa polyvalence l'amène, en plus de ses formations individuelles, à donner des conférences, des ateliers en lien avec la performance, à former des enseignants en musique pour un meilleur accompagnement individuel, et à partager ses réflexions sur son blogue Au-delà de la performance qu'elle enrichit depuis juillet 2014.