Terminé

Grands concerts

250 ans de Beethoven

Complexité : Incontournable
Émotions :  Joyeux Puissant

samedi 3 octobre 2020 à 20 h 00

Salle J.-Antonio-Thompson

Maestro Picard choisit de célébrer le 250e anniversaire de naissance du grand compositeur Ludwig van Beethoven de façon originale. Son unique ballet, jumelé à l’incroyable vitalité de son premier concerto pour piano, le tout couronné par la dansante septième symphonie, permet une incursion dans l’univers de ce grand compositeur allemand.

Au programme

Ludwig van Beethoven

Les Créatures de Prométhée

Durée : 5 min

Écoutez Cette Oeuvre

Ludwig van Beethoven

Concerto pour piano no 1

Durée : 40 min

Écoutez Cette Oeuvre

Ludwig van Beethoven

Symphonie no 7

Durée : 40 min

Écoutez Cette Oeuvre

Jean-Claude Picard

Chef attitré

Le chef d’orchestre canadien Jean-Claude Picard est largement reconnu pour sa direction communicative et engageante, autant par ses pairs, la critique et le public. La saison 2020-2021 le voit entamer sa deuxième saison en tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières au Québec et Chief Conductor du Scottish Ballet.

Suite au concert inaugural de Jean-Claude Picard au podium de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Le Nouvelliste écrit : « On n’a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression et maestro Jean-Claude Picard a magnifiquement saisi la sienne en conquérant indubitablement le public trifluvien. Le public a réservé des ovations bien senties au terme de chacune des deux parties de ce concert emballant qui a marqué de façon spectaculaire l’arrivée de Jean-Claude Picard à la direction d’un OSTR pimpant et plein de vie.»

En plus de son travail à l’OSTR et Scottish Ballet, notons parmi ses engagements récents et futurs un retour aux podiums de l’Orchestre symphonique de Québec, Victoria Symphony, Royal Scottish National Orchestra et Symphony Nova Scotia ainsi que ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres de chambre du Luxembourg et de Genève, I Musici, Les Grands Ballets Canadiens et un début très remarqué au Festival international d’Edimbourg avec Scottish Ballet. Ses débuts aux États-Unis, avec le Washington National Opera Orchestra, ainsi que des représentations au Spoleto Festival USA ont été annulés en raison de la situation actuelle. Une première visite au Royal Opera House de Londres et une quatrième invitation au Victoria Symphony étaient initialement prévues lors de la saison 2020-2021.

Jean-Claude a débuté sa carrière en étant nommé chef assistant du Royal Scottish National Orchestra. Deux ans plus tard, le RSNO annonça sa promotion au poste de chef associé, reflétant la précision de son travail et le lien significatif établi avec les musiciens de l’orchestre depuis le début de son mandat.

Pendant son mandat au RSNO, il tisse des liens étroits avec Scottish Ballet, la Compagnie nationale de danse d’Écosse et l’une des quatre principales Compagnies de ballet du Royaume-Uni. Ses premières invitations le voit diriger Casse-Noisette de Tchaïkovski, Cendrillon de Prokofiev ainsi que Le Sacre du Printemps et Le Baiser de la fée de Stravinski. Scottish Ballet annonça la nomination de Jean-Claude au poste de Chief Conductor en avril 2019.

Par ailleurs, Jean-Claude a travaillé de manière significative dans son pays natal en dirigeant des orchestres de premier plan tels que l’Orchestre symphonique de Montréal, le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, le Victoria Symphony et le Symphony Nova Scotia ainsi que Les Grands Ballets Canadiens et I Musici. En tant que directeur artistique et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, il succède au chef d’orchestre réputé Jacques Lacombe.

En Europe, Jean-Claude fut invité ou réinvité aux podiums du Royal Scottish National Orchestra, Manchester Camerata, Scottish Ballet, City of Birmingham Symphony Orchestra, l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre symphonique de Porto Casa da Música, l’Orchestre symphonique de Leipzig, l’Orchestre de la ville de Pärnu et le Red Note Ensemble. Son premier enregistrement commercial avec le Royal Scottish National Orchestra fut chaleureusement accueilli par la presse.

Tout aussi à l’aise avec la musique contemporaine, il a créé et enregistré des œuvres de compositeurs canadiens et britanniques tels que Kelly-Marie Murphy, Dinuk Wijeratne, Ned Bigham, Peter Salem, Rory Boyle et Oliver Searle. Jean-Claude a également travaillé avec des solistes de renommée internationale tels que Nicola Benedetti, Vilde Frang, Xavier de Maistre, André Laplante, Kinan Azmeh, Boris Giltburg et Jacques Zoon et a été le chef assistant de Peter Oundjian, Thomas Søndergård, Valery Gergiev, Neeme Järvi, Sir Roger Norrington, Sir Andrew Davis, Stéphane Denève et Alexander Lazarev.

Pendant ses études, avec son maître Laurent Gay à la Haute École de Musique de Genève (Conservatoire Supérieur de Musique de Genève), il est sélectionné pour participer à des masterclasses internationales de haut niveau où il a l’occasion de se perfectionner auprès de David Zinman à Zürich, Kurt Masur à New York, Neeme Järvi, Paavo Järvi et Leonid Grin en Estonie et Jorma Panula à Porto. Suite à la masterclass avec Kurt Masur, il se voit décerner une Bourse Mendelssohn, lui permettant ainsi de poursuivre ses études avec Masur à sa résidence de Leipzig.

Avant de se consacrer entièrement à la direction, Jean-Claude fut un flûtiste recherché, jouant avec des orchestres tels que le Bergen Philharmonic Orchestra (Norvège), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève ainsi que les Violons du Roy, ce qui lui permis d’acquérir une riche expérience en tant que musicien d’orchestre, en se produisant entre autres au Carnegie Hall de New York, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles ainsi qu’au Royal Concertgebouw d’Amsterdam.

Jean-Claude a été boursier de la Fondation Jeunesses Musicales Canada, Fondation Wilfrid-Pelletier et Fondation Jean-Tanner (Suisse).

André Laplante

Piano

Le pianiste canadien André Laplante est solidement établi comme l'un des grands virtuoses romantiques. Il a attiré l'attention internationale après avoir remporté des prix aux Concours internationaux de piano de Genève et de Sydney, puis décroché la médaille d'argent au Concours international Tchaïkovski de Moscou. Les critiques l'ont comparé à Ashkenazy, Horowitz et Rudolph Serkin, le plaçant dans le cercle d'élite des pianistes virtuoses qui n'hésitent pas à prendre des risques.

«Une expérience profondément introspective. Voici un maître pianiste au sommet de sa forme. » Toronto Star

«André Laplante peut maintenant être qualifié de« trésor national »du Canada.» TheWholenote.com

En demande pour son talent de soliste de concerto, de récitaliste et de programmation de musique de chambre, M. Laplante a un horaire chargé au-delà de son travail en studio d'enregistrement. Ses engagements récents incluent des apparitions en concerto avec les symphonies de Montréal, Winnipeg, Québec, Rochester, New Jersey et Toronto, avec lesquelles il fait une tournée sous la baguette de Peter Oundjian. Il a également joué avec le Czech Philharmonic Orchestra au Carnegie Hall et au Kennedy Center, le Minnesota Orchestra dirigé par Sir Neville Mariner, en tournée en Europe avec le Toronto Symphony sous Andrew Davis et avec le Royal Philharmonic sous la direction de feu Sir Yehudi Menuhin. au cours de leur vaste tournée nord-américaine. Monsieur.

Avec ses collègues de renom, la violoniste Mayumi Seiler et le violoncelliste Colin Carr, André Laplante a formé le trio Laplante-Seiler-Carr . L'ensemble fera sa première tournée du festival d'été en 2019, suivi par des engagements au Musée des Beaux-Arts de Montréal et à Calgary Pro Musica à l'automne. En plus de son trio, il a collaboré avec de nombreux artistes de renom tels que le violoncelliste Matt Haimovitz, le violoniste Augustin Dumay et les New York Chamber Soloists pour le Trout Quintet du Minnesota Beethoven Festival, entre autres engagements de musique de chambre.

Les saisons récentes ont également inclus des tournées de récitals en Extrême-Orient, en Australie et en Amérique du Nord de Vancouver à Orlando, des tournées répétées en Asie et des apparitions dans les principaux festivals de musique, dont le Festival Debussy (France), le Festival Pecs (Hongrie), le Festival Orford ( Canada), Cascais Festival (Portugal), Salzburg Festival (Autriche), Festival International de Lanaudière (Canada), International Summer Festival (Canada), Domaine Forget (Canada) et le TCU-Van Cliburn Institute (USA).

M. Laplante est un artiste canadien qui maintient un engagement à servir la vie musicale du Canada, notamment en travaillant avec le large éventail d'orchestres canadiens. En mars 2019, Laplante apparaît avec l'Orchestre de Symphonique Trois-Rivières interprétant le cycle de cinq concertos pour piano de Beethoven en deux concerts. De son Beethoven # 5 avec l'Orchestre symphonique de Toronto, le Globe and Mail écrivait: « Beaucoup de virtuoses doués et hautement qualifiés peuvent gérer le concerto de l'empereur, mais peu peuvent le réaliser avec la haute commande et la parfaite discrétion de Laplante. »Le célèbre chef américano-suisse Stephen Smith sera sur le podium.

André Laplante a été membre du jury du Concours international de piano Tchaïkovski, du Festival international de musique en Australie, du Concours national de la SRC, du Concours international de piano Honens et du Concours international de piano William Kapell.
Artiste de disques actif, les sorties d'André Laplante sur le label Analekta comprennent des œuvres de Ravel et Rachmaninov, un album Brahms primé (Félix 1996) et un enregistrement Liszt (Félix 1995) qui a été élu meilleur album classique solo de l'année par le Toronto Star. Il a également enregistré pour CBC et Melodia: sa performance du Concerto pour piano n ° 2 de Jacques Hetu pour CBC Records a remporté le prix Juno 2004 pour les enregistrements d'orchestre, ainsi que le Western Canadian Music Award. Son enregistrement de Tchaikovsky no 1 avec Joav Talmi et l'Orchestre Symphonique de Québec, a été nominé pour le prix Félix 2001; et en 2010, son enregistrement des Années de Pèlerinage de Liszt a reçu le Felix Award du meilleur album solo classique de l'année.

En 2005, M. Laplante a eu l'honneur d'être nommé Officier de l'Ordre du Canada. La même année, il reçoit le prix Opus du meilleur interprète de l'année. En 2010, il a reçu un autre Prix Opus, du meilleur concert de l'année.