Illuminez vos Fêtes en participant au tirage d’un cellier rempli de bouteilles de vin!

Ïoan Bastarache

sympholsC’est à 9 ans, à l’École des Petits Chanteurs de Trois-Rivières que Ïoan Bastarache débute sa formation musicale, en piano et en chant choral, sous la direction de Mgr Claude Thompson. Admis par la suite au Conservatoire de musique de Trois-Rivières dans la classe d’orgue de Raymond Perrin et à l’école secondaire les Pionniers dans le programme musique-études, il poursuit en parallèle des études en pop-jazz et en classique.

Membre d’Ursule Pop, du stage band Des Pionniers, accompagnateur des Petits Chanteurs de Trois-Rivières, musicien militaire au 62e régiment d’artillerie de Shawinigan, pianiste répétiteur du chœur de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et pigiste à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Ïoan est un amoureux de la musique. Ses tournées avec les Petits Chanteurs de Trois-Rivières lui permettent de toucher les orgues de la basilique Saint-Pierre de Rome, de la cathédrale Lady of the Angels de Los Angeles et de la cathédrale St-Patrick de New York.

À 27 ans, ce jeune musicien possède un baccalauréat en interprétation/orgue, un certificat en direction d’orchestre et des cours particuliers en écritures auprès de Gilles Bellemare et en direction chorale auprès de Raymond Perrin au Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Il a également fait ses études, de niveau maîtrise, en direction d’orchestre au Conservatoire de musique de Québec, dans la classe de Gilles Auger.

Ïoan Bastarache fait partie des musiciens professionnels de la relève et compte à son palmarès de nombreuses récompenses dont le prix Stéphanie-Moreau du programme musique-études des Pionniers, le prix Sergent Gilles Lafrenière pour le membre du rang de la musique du 62RAC s’étant le plus démarqué et une première place en orgue au Concours de musique du Canada, ceci à plus d’une reprise. Ïoan a reçu de nombreuses bourses des conservatoires de musique de Trois-Rivières et de Québec.

Il a eu le privilège de diriger l’Orchestre symphonique de jeunes Philippe-Fillion, l’Union musicale de Shawinigan et la musique de la garde en rouge de la citadelle de Québec comme chef invité. Lors de son passage en direction d’orchestre aux conservatoires de musique de Trois-Rivières et de Québec, il a eu le bonheur de pouvoir diriger les orchestres des deux institutions en tant qu’étudiant.

Il a aussi collaboré avec la classe de création du conservatoire de musique de Québec pour y diriger des pièces d’étudiants en composition. Il a pu, à quelques reprises, se joindre à l’Orchestre symphonique de Lévis et à l’Ensemble à vent et percussion de Québec comme tromboniste.

Nicolas Gilbert

Nicolas Gilbert est un compositeur et écrivain montréalais né en 1979. Il a étudié la composition et l’analyse au Conservatoire de musique de Montréal, auprès de Michel Gonneville et de Serge Provost, ainsi qu’à l’université McGill, auprès de John Rea. 

Son catalogue comprend une quarantaine d’œuvres de musique de chambre, de musique vocale et de musique orchestrale. Parmi les interprètes de sa musique, mentionnons l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre symphonique de Laval, l’Orchestre symphonique d’Edmonton, l’Orchestre symphonique de Vancouver, l’Ensemble Contemporain de Montréal, le Nouvel Ensemble Moderne et la SMCQ.

Le Conseil Québécois de la musique lui a décerné, depuis 2005, quatre Prix Opus dont celui du Compositeur de l’Année 2007-2008. Il est l’auteur de quatre romans parus chez Leméac : Le récital (2008), Le joueur de triangle (2009), La fille de l’imprimeur est triste (2011) et Nous (2013).

Nicolas Gilbert est professeur de composition au Conservatoire de musique de Montréal.

Compositeur en résidence 2020-2021 et 2021-2022